Taille de notre sillage

Soyons attentif à notre vitesse

En tant que plaisancier, il peut nous être facile de contrôler la taille de notre sillage. Comprendre les vitesses de fonctionnement de notre embarcation est une première étape.

Vitesse de déplacement C’est la vitesse la plus lente de l’embarcation. Elle crée généralement le plus petit sillage. La proue demeure dans l’eau à cette vitesse.

Vitesse de transition À mesure que la vitesse augmente vers le point de planage, la proue s’élève et la poupe s’enfonce. C’est la vitesse engendrant le plus fort sillage.

Vitesse de planage À cette vitesse, la proue redescend et seule une partie de la coque est en contact avec l’eau. Le sillage est plus petit qu’en vitesse de transition, mais plus grand qu’en déplacement. 

 

Laisser un commentaire